• DE
  • EN
  • FR
Logo Max Ernst Museum Brühl des LVRLogo Landschaftsverband Rheinland
Max Ernst bei der Arbeit am Wandgemälde für die Corso-Bar Banner Moebius-Ausstellung Aussenansicht des Max Ernst Museums Kinderführung durch die Schausammlung im Wechsel Ansicht der Schausammlung im Wechsel Foyer des Max Ernst Museums Ein Kind schaut sich in der Schausammlung im Wechsel Bilder von Max Ernst an Aussenansicht des Fantasie Labors Ein Besucher in der Schausammlung im Wechsel vor einer Plastik von Max Ernst

Biographie


Max Ernst debout à son chevalet

Max Ernst debout à son chevalet

Biographie

1891

Max Ernst naît le 2 avril à Brühl, Schlossstraße 21. Son père Philipp Ernst lui enseigne très tôt la peinture.

1913

Étudiant en philosophie classique à l’Université de Bonn, il participe à l’exposition des « Expressionnistes rhénans ».

1914 – 1918

Pendant la Première Guerre mondiale, il est stationné sur le front de l’Ouest et de l’Est. Peu avant la fin de la guerre, il épouse l’historienne d’art Luise Straus.

1919

En coopération avec Hans Arp et J. T. Baargeld, il fonde le mouvement Dada de Cologne.

1920

Naissance de son unique fils Ulrich (Jimmy) Ernst.

1921

Première exposition à Paris.

1922

Il s’installe à Paris chez le poète Paul Éluard et sa femme Gala.

1925

Max Ernst découvre les possibilités du frottage et publie l’année suivante la série
« Histoire naturelle » avec 34 feuilles.

1927

Marie-Berthe Aurenche devient sa deuxième femme.

1929

Le premier roman-collage « La femme 100 têtes » est publié.

1935

Les premières sculptures en plâtre sont créées à partir d’objets quotidiens.

1939 – 1940

Max Ernst est déclaré « étranger ennemi » après la déclaration de la Seconde Guerre mondiale et il est interné à plusieurs reprises dans des camps en France ; en Allemagne, son œuvre est discréditée comme « art dégénéré ».

1941

Au mois de juillet il émigre aux États-Unis et en décembre la collectionneuse d’art Peggy Guggenheim devient sa troisième femme.

1946

Max Ernst s’installe avec sa quatrième femme Dorothea Tanning à Sedona, Arizona.

1951

Pour son 60ème anniversaire, la plus grande rétrospective de son œuvre jusqu’à cette date a lieu au château d’Augustusburg à Brühl.

1953

Max Ernst retourne définitivement en France avec Dorothea Tanning.

1954

Il reçoit le Grand Prix de peinture à la Biennale de Venise qui initie son succès international. De grandes rétrospectives et de nombreuses autres distinctions s’ensuivent.

1971

Il se rend dans sa ville natale à l’occasion de l’inauguration de sa fontaine devant l’actuelle mairie de Brühl et de la première remise de la Max Ernst Stipendium (Bourse Max Ernst).

1972

L’Université de Bonn lui décerne le grade de Docteur honoris causa.

1976

Le 1er avril, un jour avant son 85ème anniversaire, Max Ernst décède à Paris.