• DE
  • EN
  • FR
Logo Max Ernst Museum Brühl des LVRLogo Landschaftsverband Rheinland
Max Ernst bei der Arbeit am Wandgemälde für die Corso-Bar Banner Moebius-Ausstellung Aussenansicht des Max Ernst Museums Kinderführung durch die Schausammlung im Wechsel Ansicht der Schausammlung im Wechsel Foyer des Max Ernst Museums Ein Kind schaut sich in der Schausammlung im Wechsel Bilder von Max Ernst an Aussenansicht des Fantasie Labors Ein Besucher in der Schausammlung im Wechsel vor einer Plastik von Max Ernst

La Collection


La Collection

Le « Max Ernst Museum Brühl des LVR » est le seul musée qui se consacre à la vie et à l’œuvre de l’artiste du siècle, poète imagier et citoyen du monde Max Ernst (1891–1976). La collection reflète 70 années de création d’un des artistes majeurs, polyvalents et fascinants du 20ème siècle. Elle donne une vue d’ensemble sur sa vie à Brühl et à Bonn, ses activités dadaïstes en Rhénanie, sa participation au mouvement surréaliste en France, son exil aux États-Unis et finalement son retour en Europe au cours de l’année 1953.

De nombreux tableaux, dessins, frottages et collages plongent les visiteurs de l’exposition dans le monde visuel imaginatif de Max Ernst et démontrent la richesse inépuisable de la créativité de l’artiste. De plus, un ensemble unique au monde de plus de 70 œuvres sculptées en bronze et de sculptures, un prêt permanent de la Kreissparkasse Köln, s’offre à l’admiration du public. Il rassemble la création sculpturale de Max Ernst au cours des décennies ; les œuvres proviennent de la collection de l’artiste et comportment des travaux essentiels tels que « Le Roi jouant avec la Reine » ou « Corps enseignant pour une école de tueurs ». Dans l’ancienne salle de bal du musée, un autre joyau est exposé : l’impressionnant et très célèbre groupe sculpté le « Capricorne », provenant de la collection de la Deutsche Bank. De même, à titre de prêt permanent de la Kreissparkasse Köln et en même temps le cœur de la collection permanente, les 36 « D-paintings » sont exposés, cadeaux d’anniversaire et preuves d’amour à sa quatrième épouse, l’artiste Dorothea Tanning, avec laquelle il a vécu plus de trente ans.

La collection compte aussi les œuvres appartenant à la Fondation Max Ernst, qui comprend presque la totalité de l’œuvre graphique de l’artiste ainsi qu’un fonds unique de plus de 700 portraits photographiques et de documents réalisés par les photographes exceptionnels que sont par exemple Man Ray, Henri Cartier-Bresson ou Lee Miller. Il s’y ajoute les fonds de la Fondation Schneppenheim pour la promotion du Max Ernst Museum et la collection Peter Schamoni.

Des donations enrichissent la collection, dont deux tableaux, « Arizona desert after rain » donné par Waldemar Croon et « Nocturne IV » par la Max Ernst Gesellschaft (Société Max Ernst), une représentation d’un jeune garçon en provenance de la famille Oberle ou bien la peinture à l’huile « The Twentieth Century » donnée par Peter Schneppenheim. Un vaste fonds de dessins et d’esquisses de Max Ernst du temps de ses études à Bonn a été offert par Werner et Monique Spies.

Pour permettre une confrontation vivante avec l’œuvre de Max Ernst, le Max Ernst Museum Brühl des LVR complète régulièrement les présentations de sa collection par des prêts temporaires issus de collections publiques et privées. Grâce à cette politique, une approche sans cesse nouvelle de l’œuvre de Max Ernst est offerte au public.


Un tour à travers le Max Ernst Museum Brühl des LVR